La commune fait partie du district du Jura-Nord Vaudois. Elle s'étend sur une surface de 786 ha et partage ses frontières avec Fleurier (NE), Mauborget, Villars-Burquin et Vaugondry (villages deTévenon), Champagne, Fiez, Giez, Novalles, Grandevent, Bullet et Buttes (NE).

Le village est situé à une altitude moyenne de 563 m et compte environ 200 habitants dont le sobriquet est Lè Affamâ (les crève-faim).

 armoiries

Ses armoiries d'azur à trois pals ondés d'argent au chef d'or muraillé de sable sont un rappel de la source située au centre du village.

L'industrie du bois et l'artisanat local

Avec un domaine forestier de plus de 300 hectares dont la moitié est propriété de la commune, celle-ci a assuré jusqu'au début des années nonante une situation financière relativement confortable. Ce domaine provient, soit des bois hérités du couvent de Saint-Jean-Baptiste, soit du partage des biens de la commune générale en 1730 ou encore de diverses acquisitions ou échanges.

Aujourd'hui cette activité n'est plus aussi rentable. Les méfaits de Lothar, le marché du bois qui est saturé en sont pour beaucoup responsables. Néanmoins, cette activité reste une priorité de la commune, souhaitant ainsi la conservation de ce précieux patrimoine, en maintenant l'entretien, les soins et la plantation de jeunes arbres.

Essentiellement agricole par le passé, il ne reste aujourd'hui plus que 4 exploitants sur le territoire communal. Basés sur le petit artisanat, on trouve en outre un atelier mécanique s'occupant de vente et de réparation de machines agricoles, un autre axé sur la mécanique autos, sur l'installation d'échafaudages, un atelier d'artiste peintre renommé ainsi qu'un dépôt de plâtrerie-peinture. Ces artisants exercent leurs activités sur l'ensemble de la région.

Les activités locales

Depuis quelques années, nous avons axé nos efforts sur la volonté de remettre en état les dernières maisons et fermes du village. Cette politique, bien réussie, nous a permis de regrouper la population dans le centre.  Malheureusement, la commune a vu partir, en quelques années, les trois établissements publics, la laiterie, la poste et son école. Cette situation est inévitable. La centralisation aura eu gain de cause. Néanmoins, nous essayons tout-de-même de garder une certaine animation grâce à des activités ponctuelles comme la fête du 1er août, le souper de fin d'année ou la St-Nicolas ainsi que des soupers-rencontres réguliers des aînés. Les deux sociétés restantes, le tir et la jeunesse, entraînent de nombreux habitants dans ses rangs. Chacune à leur manière, elles animent la vie villageoise. Tous les 3 ans, l'abbaye de la Métralie, y tient ses quartiers.

L'avenir

Dans les récentes réalisations, nous pouvons relever la création d'une déchetterie intercommunale pour les communes de Fiez, Fontaines, Novalles et Grandevent. Mais la plus récente réalisation reste pour nous un objet de fierté, c'est la rénovation de l'ancien collège en y faisant 5 appartements. Profitant de l'infrastructure existante, nous avons installé sur la roue à aubes sur la sortie de la source un système qui nous permet de produire l'énergie électrique nécessaire pour chauffer le bâtiment communal avec une pompe à chaleur. Ce projet a été mené à bien en collaboration avec l'Ecole d'ingénieurs d'Yverdon et de M. Chapallaz, ingénieur.

A voir dans le village

Si vous passez un jour par Fontaines, arrêtez-vous devant la Tour de l'Horloge qui a été rénovée il y a quelques années. C'est dans ce bâtiment remarquable que siège la Municipalité. Autre curiosité, la fontaine attenante, datant de 1736, rénovée dernièrement, d'où l'on peut voir sortir la source sur le côté. En vous promenant vers l'ouest du village, vous aurez la possibilité d'admirer les vols de vélideltistes et parapentistes qui, partis de Mauborget, atterrissent à proximité.